Retour sur la session Vie Religieuse 2017

Entre conférences et temps d’échanges conviviaux, et avec l’aide d’intervenants de qualité, ces journées semblent avoir répondu à leurs attentes, comme en témoignent deux participantes :

 

Catherine, religieuse infirmière :
« Cette session vient chercher nos expériences personnelles. Ça nous renvoie à nous-même, c’est bien, ça remue ».
Catherine a été saisie par les témoignages des sœurs Mariam et Rima, par « la force qu’elles ont de demeurer et de rester en lien avec tous ces gens. L’important c’est l’humain, au-delà de nos différences de religion ».
Catherine poursuit : « on se retrouve tous dans cette session » dit-elle en repensant à l’intervention du P. Robert SCHOLTUS « on doit se laisser altérer par l’autre, se laisser vaincre par la miséricorde de Dieu » « On est censé être pétri de prière. On est autant touché par la misère de l’autre que par la miséricorde de Dieu qu’on a envie de partager ». « Ça devient une force »

 

Marie-Annick, religieuse travaillant dans la santé précaire
« Je retire un grand bien de cette session car je ressens le besoin que nous avons toutes de nous former, de nous renouveler. Nous traversons parfois des chemins qui ne sont pas toujours évidents et nous avons besoin de balises. » Elle poursuit en évoquant son entrée au noviciat, dans les années 60, époque à laquelle « nous manquions de formation et de transmission. Pour certaines d’entre nous, notre fragilité vient de là. L’histoire nous éclaire. »

 

Panorama1